14 juin 2009

S'ENVOLER ...

Entendre un oiseauDélice sans cause -Incessant comme invisible -Une essence des Cieux. Emily Dickinson
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 avril 2009

LE PRÉSENT ...

N'importe quoi, quelques moineaux, Un mur pareil à d'autres murs, N'importe quoi mais au dehors Pour être sûr de ton présent. Guillevic
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2009

JUSTE ...

Juste une tendre angoisse Une douleur exquise A peine une nausée Un poids inconnu Qui délicatement écrase ma poitrine Juste un carressant étau Une pression légère A peine un pincement Qui délicieusement serre mon coeur Juste un doux frisson Une étoffe soyeuse A peine un effleurement Qui douloureusement passe sur mon corps
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mars 2009

VA, FLEUR ...

Va, Fleur, Avance. Tout veut s'ouvrir Et même nous, ces hommes Plus effrayés que toi, Moins assurés que toi De donner leur mesure. Allons de pair, Dépensons-nous. Guillevic - extrait de Sphère 1963
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2009

MOT A MAUX, LES MURS MûRS ...

Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 février 2009

INVISIBLE ...

Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2009

FÉE D'HIVER ...

Un enchantement, une fée vêtue D'un mouvement - doux comme le sommeil ; Ellipse de toutes les joies Somme de toutes les larmes. Dylan Thomas - Poèmes de jeunesse - extrait
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2009

CREPUSCULE DU MATIN ...

" Et le vent du matin soufflait sur les lanternes. " Baudelaire
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 décembre 2008

FLAMMES ...

C'est à voix basse qu'on enchante Sous la cendre d'hiver Ce coeur, pareil au feu couvert, Qui se consume et chante. Toulet Paul Jean - extrait de le psychanalyse du feu de Gaston Bachelard
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 décembre 2008

BATTEMENT ...

Pas d'aile, pas d'oiseau, pas de vent, mais la nuit, Rien que le battement d'une absence de bruit. Guillevic - Sphères - 1963
Posté par les loups à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,